×

Braquages multiples à Tambacounda : Le présumé chef de bande risque la prison à vie

Braquages multiples à Tambacounda : Le présumé chef de bande risque la prison à vie

Si le tribunal de grande instance de Tambacounda suit le réquisitoire du parquet, le berger Bayel Sow, âgé de 40 ans, passera le restant de sa vie en prison. Ce dernier est accusé de multiples attaques à main armée dans les communes de Bala et de Goudiry, dans la région de Tambacounda. Il a été arrêté par la section de recherches, alors qu’il se vantait d’avoir participé aux opérations.                       

 En 2022-2023, les populations de Bala et de Goudiry, dans la région de Tambacounda, ne dormaient plus du sommeil du juste, terrorisées qu’elles étaient par une bande de malfrats. Les plus touchés étaient les  boutiquiers.Le 28 janvier 2022, les éléments de la section de recherches de la gendarmerie de Tambacounda avaient été alertés  d’un vol à main armée dans la commune de Bala. Le sieur Saliou Fall avait porté plainte  contre x pour des faits de cambriolage  et vol de numéraires dans son point de service de transfert  d’argent Bala Transfert portant sur la somme de 5,695 millions de francs CFA et une vingtaine de téléphones portables. Les malfaiteurs, qui étaient enturbannés et porteurs d’armes à feu et de coupe-coupe, s’étaient introduits au domicile de Cheikh Adramé Sow situé à Goudiry. N’étant pas parvenus à s’emparer de son véhicule, ils avaient exercé une violence  sur lui et saccagé sa voiture avant de s’en aller à bord d’un autre véhicule 4×4  appartenant à Apate Sahel Adel Al Obais. 
Cette bande à bord de ce véhicule s’est rendue au marché de Bala où les bandits ont tiré des coups de feu en l’air en tenant en respect le vigile Moussa Ba avant de défoncer la porte du point de transfert d’argent appartenant à Saliou Fall. Ils ont détruit l’ordinateur et les caméras de surveillance avant de s’emparer des numéraires  et des téléphones portables.
Mais ils n’avaient pas vu la caméra qui a filmé le déroulement des opérations. Le traçage d’un téléphone portable provenant du vol a révélé que les malfaiteurs, dans leur retraite,  avaient emprunté la direction de la forêt reliant Bala à Sinthiou Malème. 
Courant janvier 2023, un individu a informé les pandores que Bayel Sow se vantait d’avoir participé  au vol commis à Bala. Confronté aux résultats des réquisitions à la Sonatel, il passa aux aveux. Il a reconnu s’être rendu le 27 juin 2022 à Goudiry en compagnie d’Assane Ba, de Moussa Ba et d’Ibrahima Diallo et qu’ils  étaient les auteurs des attaques à main armée à Goudiry et à Bala. À leur arrivée à l’entrée de la ville, Assane Ba était parti avec certains membres de la bande chercher un véhicule. Il a soutenu que sur les lieux du crime, il était  resté dans le véhicule  avec le chauffeur et cinq autres individus, dont étaient armés.
À la suite du partage du butin effectué dans la brousse de Sinthiou Malème, il avait perçu la somme de 235 000 F CFA.  Devant le juge d’instruction, il est revenu sur ses déclarations en les niant en bloc. 
Devant la Chambre criminelle du TGI de Tambacounda, Bayel Sow n’a cessé de clamer son innocence. Malgré ses dénégations, le témoin, en l’occurrence la gérante du transfert d’argent à Goudiry, l’a formellement reconnu comme faisant partie des bandits dans sa boutique. La partie civile a réclamé la somme de 5,695 millions de francs CFA. Le maître des poursuites a requis la réclusion criminelle à perpétuité. 
Selon lui, les faits reprochés  à l’accusé ne souffrent d’aucun doute et qu’il est un véritable gangster, parce que lui et ses comparses ne sont pas à leur premier coup. L’avocat de la défense, Me Abdourahmane Ndiaye a, lui, plaidé l’acquittement pur et simple de son client au bénéfice du doute.  À l’en croire, aucun élément de preuve n’a été rapporté pour entrer en voie de condamnation de son client. 
L’affaire mise en délibéré, le jugement sera rendu le 6 juin prochain.   

Laisser un commentaire