samedi, avril 20, 2024
Politique

L’égoïste du opposition malhonnête

L’égoïsme d’une opposition malhonnête qui ne veut du dialogue et de la libération de Sonko pour une paix définitiveIl est trop tôt pour le dire. A ce stade, plusieurs hypothèses sont possibles, toutes envisageables. Le scénario le plus brutal est évidemment celui d’un chaos. Une éventualité que personne ne souhaite, mais qui reste tout à fait probable si la logique de l’escalade persiste. Pour éviter le chaos, le président de la République, Macky Sall a évoqué un dialogue pour fixer la tenue de la Présidentielle. Objectif : permettre aux uns et aux autres d’exprimer librement leurs divergences pour « décrisper » l’atmosphère.  L’enjeu de ce dialogue est d’aboutir à des consensus qui reflètent les intérêts du Sénégal. Même les candidats « spoliés » à l’instar de Karim Wade doivent participer au dialogue.A ce stade, ce n’est pas l’idée dominante. L’ objectif d’une certaine opposition n’est pas le dialogue, mais le départ de Macky Sall . Dans l’opposition, chacun joue désormais sa propre carte. Reste que face à une opposition ou aux oppositions frappées du sceau de chacun pour soi, c’est le suicide qui risque d’être pour tous. Le grand péché de l’opposition est de s’être toujours entendue pour ne pas s’entendre. Elle a une drôle de stratégie qui consiste à donner la priorité aux luttes de clans.. Résultante, la lutte a toujours été dévoyée. Il semble que la désinformation et les polémiques sont la première, et seule, arme à disposition d’une opposition atomisée, sans chef, sans relais populaires, sans ambitions et unie seulement dans son incapacité à donner sens à une alternative politique.Nous avons une opposition divisée qui s’affronte, incapable de comprendre les enjeux. Croyait-elle benoîtement que le président de la République allait se retirer du pouvoir et accepter le chaos. Lorsque j’entends parler certains ténors de l’opposition, je suis saisi à chaque fois par leur immaturité politique, un amateurisme qui leur fait oublier les vraies priorités, l’unité de la nation. Les opposants refusent le dialogue parce qu’ils ne veulent que Ousmane Sonko sorte de prison. Ces opposants connus de tous souhaitent qu’Ousmane Sonko reste en prison. Ils pensent que sa sortie leur sera préjudiciable. C’est la pure vérité.

Mouhamadou Lamine MassalyPrésident de l’Union pour une Nouvelle République (UNR)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *