×

Risque de pourrissement de la production d’oignon : L’alerte des producteurs de Diender et Cayar

Risque de pourrissement de la production d’oignon : L’alerte des producteurs de Diender et Cayar

Face au risque de pourrissement de la production d’oignon entre Diender et Cayar faute de stockage et de conservation, les producteurs ont organisé une marche pour demander l’appui de l’Etat afin de dépasser ce problème d’écoulement. Alors que la Tabaski est prévue dans une dizaine de jours.

Par Cheikh CAMARA – C’est le supplice total du côté des producteurs au niveau des périmètres maraîchers situés entre Diender et Cayar, dans la zone des Niayes. Ils sont confrontés à de sérieux problèmes de conservation et ont exprimé, au cours d’un rassemblement pacifique, leur désarroi. Un cri du cœur à l’endroit des nouvelles autorités étatiques. De Mbidieum à Thieudeum, en passant  par Lac Tanma, la zone, avec ses florissants champs d’oignon, a battu cette année le record de la production. Doudou Diop, Secrétaire général de la Fédération des agro-pasteurs de la zone de Diender, souligne : «Les gens arrivent à faire de la production maraîchère. Tous les champs d’oignon ont mûri, mais les agriculteurs sont confrontés à un problème de stockage et de conservation. Quand on produit beaucoup et qu’on n’a pas des lieux de conservation, la production va pourrir. Que ça soit l’oignon ou la pomme de terre, la conservation doit être près des champ, à côté du producteur, ce qui pourra l’encourager mais aussi l’assurer.» Les agriculteurs des Niayes disent avoir appris que des lieux de conservation ont été créés mais, déplorent-ils, «c’est dans des endroits qui sont très distants des zones de production». Ils considèrent que «ce sont là des difficultés que subissent les producteurs de la zone des Niayes, particulièrement au niveau des communes de Cayar et Diender». Aussi, ils plaident pour «la préservation de la zone qui est aujourd’hui très menacée, surtout par rapport à l’extraction du zircon, mais aussi la route qui va traverser une grande partie de la zone maraîchère, faisant que ces paysans seront totalement isolés».
Le constat est amer. Une grande quantité de la production d’oignon dort dans les périmètres maraîchers de Diender et Cayar où les producteurs sont confrontés à beaucoup de difficultés.

Laisser un commentaire