×

Sommet Gavi en France : Comment Diomaye a été piégé

Sommet Gavi en France : Comment Diomaye a été piégé

Dr Babacar Niang lâche une bombe sur le sommet GAVI en France.

Le chef de l’État sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a exprimé jeudi à Paris son engagement à soutenir la campagne initiée par GAVI, l’Alliance du vaccin, visant à promouvoir la souveraineté vaccinale du continent africain.

Lors de cette rencontre, il a déclaré « soutenir le financement de GAVI, c’est aussi investir stratégiquement et à un rythme plus soutenu dans la protection de nos enfants, des générations actuelles et futures. Je serai engagé dans cette campagne pour GAVI et vous y invite tous ».

Cependant, cet engagement soulève des préoccupations, notamment de la part de Dr Babacar Niang. Ce dernier a émis des réserves quant à l’implication du Sénégal dans les initiatives de GAVI, rappelant un incident préoccupant lié à un vaccin contre l’hépatite B développé par une Université de Tours.

« J’alertais pour dire qu’il y avait une Université de Tours qui a découvert le vaccin contre l’hépatite B. Un professeur est venu au Sénégal pour faire des tests sur des Sénégalais, des cobayes. La discussion était qu’à la vente, le Sénégal l’obtienne à moitié prix. Une fois de retour en Europe, la pharmacovigilance a révélé que les vaccinés ont eu des maladies graves, la sclérose en plaque. Le vaccin a été mis à jour. Combien de Sénégalais sont morts à cause de ça ? L’invitation du président Bassirou Diomaye Faye au GAVI est un piège. Il a été piégé, j’ai alerté avant qu’il n’y aille. L’argent donné pour la vaccination n’est pas anodin. C’est un intérêt. Je ne sais pas ce qu’il a signé mais ce qu’ils vont lui demander c’est, en des termes codés, si les Sénégalais peuvent être des cobayes », a révélé Dr Babacar Niang.

Laisser un commentaire