Atténuation De La Vie Chère, Réformes Fiscales, Campagne De Production Agricole : «Sonko » Liste Ses Priorités

Atténuation De La Vie Chère, Réformes Fiscales, Campagne De Production Agricole : «Sonko » Liste Ses Priorités

Les choses sérieuses vont bientôt commencer pour le premier gouvernement sous l’ère Bassirou Diomaye Diakhar faye. En réunion du conseil des ministres hier, le Premier ministre Ousmane Sonko a fait savoir par quel bout il va commencer son vaste chantier.

Sonko va bientôt entrer en action ! En attendant d’avoir les conclusions et recommandations du séminaire gouvernemental organisé le samedi 27 avril 2024, le Premier ministre s’est fixé des priorités autour desquelles il compte mobiliser l’action gouvernementale aux cours des prochaines semaines.

Il s’agit, dit-il, tout d’abord de la proposition de mesures concrètes d’atténuation de la vie chère, d’un meilleur ciblage des subventions des produits de première nécessité et des produits pétroliers ainsi que de la réduction du train de vie de l’Etat. Selon lui, les actions prioritaires porteront également sur les réformes fiscales en vue d’une plus grande équité et de transparence et sur la réforme du système de rémunération dans la fonction publique pour le rendre plus cohérent, juste et équitable en tenant compte de la soutenabilité budgétaire.

Ousmane Sonko estime aussi que les mesures prioritaires de la feuille de route du gouvernement seront focalisées sur la campagne de production agricole 2024, le «Programme 100 000 logements» et la promotion du financement des PMEPMI. A l’en croire, l’ensemble de ces mesures devront permettre de
préparer le terrain à la convocation d’un dialogue social en vue d’aboutir à un pacte fort pour une stabilité sociale durable.

Par ailleurs, le Premier ministre a informé le Conseil du programme de réunions des Conseils interministériels dans les jours à venir. Il indique dans la foulée que la première réunion se tiendra le vendredi 03 mai 2024 pour aborder les mesures que l’Etat compte mettre en œuvre pour la campagne de production agricole 2024, avec la résolution forte de mettre fin à toutes les dérives constatées depuis des années dans la distribution des intrants et du matériel agricole.

Instauration d’une « journée de solidarité nationale »

Auparavant, le président de la République avait demandé au gouvernement de prendre en charge, sans délais, les différentes doléances sectorielles des centrales syndicales et de produire un rapport trimestriel de suivi de la prise en charge des requêtes. «Ce document collégial sera présenté en Conseil des ministres par le ministre du Travail, de l’Emploi et des Relations avec les Institutions», souligne-t-il. Il a signalé la nécessité de renforcer le dialogue social permanent dans la fonction publique avec une évaluation concertée de l’état des engagements du gouvernement dans le cadre d’accords signés avec les différents secteurs de l’Administration.

Le Chef de l’Etat a en outre demandé au Premier ministre de veiller à la consolidation du dialogue tripartite Etat-patronat centrales syndicales pour assurer la stabilité sociale et la signature prochaine d’un Pacte social consensuel et durable, indispensable à la mise en œuvre optimale du Programme de Transformation systémique du Sénégal.

Il a aussi demandé au ministre de la Famille et des Solidarités de procéder à la revue systématique des programmes et projets sociaux en vue d’accélérer, sous la coordination du Premier ministre, leur actualisation et leur redéploiement sectoriel et territorial dans une dynamique de consolidation soutenue de la justice sociale. Dans cette perspective, le Président Diomaye a indiqué l’urgence d’une actualisation du Registre National Unique (RNU) avant le 30 juin 2024 et de revoir les critères d’éligibilité et les listes des bénéficiaires des bourses de sécurité familiale.

Le Chef de l’Etat a invité enfin le gouvernement à instaurer une «Journée de solidarité nationale» pour conforter le PROJET d’un Sénégal juste et prospère dans la solidarité.

Laisser un commentaire