×

Meurtre De Samson Niang À Diourbel : Le Coach Piétiné Et Tué À Coups De Brique

Meurtre De Samson Niang À Diourbel : Le Coach Piétiné Et Tué À Coups De Brique

La cinquantaine, Samson Niang ne verra pas grandir ses enfants. Il a été sauvagement tué dans la nuit du dimanche 02 au lundi 03 juin au quartier Grand-Diourbel alors qu’il revenait d’un match de football. À la suite d’un accrochage avec des jeunes qui lui barraient la route, le coach et délégué médical a reçu une brique à la tête devant ses deux enfants. Il est mort sur le coup.

La région de Diourbel a enregistré deux meurtres le temps d’un week-end. Après le lynchage à mort d’un braqueur tué à Touba dans la nuit du vendredi 31 au samedi 1er juin dernier, après que sa bande a écumé plusieurs commerces dans la capitale du Mouridisme, un délégué médical et entraîneur de petite catégorie, Samson Niang, a été sauvagement tué dans la nuit du dimanche 02 au lundi 03 juin 2024. Le crime s’est produit aux environs de vingt heures au quartier Grand-Diourbel (commune de Diourbel). Alors qu’il était à bord de son véhicule avec ses deux fils, de retour d’un match de football au stade régional Ely Manel Fall où son équipe a gagné son match, Samson Niang a vu des jeunes à vélo et rollers lui barrer la route.

Malgré ses coups de klaxons, les jeunes sont restés de marbre, restant devant son véhicule. C’est alors que le coach a élevé la voix pour inciter les jeunes gens à céder le passage. Mais au lieu d’abdiquer, les jeunes l’ont abreuvé d’injures en lui sifflant des vertes et des pas mûres devant ses gamins. Mais lorsqu’il
est sorti de sa voiture pour demander des comptes à ses antagonistes, ces derniers se sont littéralement jetés sur lui. Quand il trébuche après avoir été violemment bousculé, il reçoit des coups de pied avant que l’un des jeunes hommes lui balance une brique de ciment en pleine tête. Au même moment, un de ses deux enfants qui assistait à la terrible scène depuis la voiture, tenta de secourir le coach resté inanimé. Mais il est à son tour violemment molesté par les jeunes qui ont tous pris la fuite dans le noir. Des passants revenant du marché central Ndoumbé Diop sont tombés sur la scène et ont alerté les éléments de la vingt-deuxième compagnie d’incendie et de secours de Diourbel. Mais pendant son transfert à l’hôpital régional Heinrich Lubke situé à moins d’un kilomètre des lieux, Samson Niang est décédé des
suites de ses graves blessures à la tête. Quant à son fils grièvement blessé, il a été aussitôt pris en charge par le personnel soignant. La police, malgré ses investigations qui ont duré une bonne partie de la soirée, n’a pu identifier les autres de cet odieux crime. Un crime qui a suscité l’émoi et la consternation dans la capitale du Baol et notamment dans la communauté catholique locale dont faisait partie Samson Niang réputé bon chrétien par ses proches.

Pour l’heure, la dépouille qui est actuellement à la morgue de l’hôpital régional Heinrich Lubke n’a pas encore été restituée à la famille avant l’autopsie. L’enquête ouverte par les éléments du commissariat central de Diourbel n’a pas encore permis de mettre la main sur les responsables de ce meurtre.

Laisser un commentaire